Accueil » News » Candidature à un contrat doctoral – Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) en Limousin

 

Candidature à un contrat doctoral – Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) en Limousin

 

un contrat doctoral est ouvert à candidature sur le sujet des Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) en Limousin. Il vise à comprendre comment et pourquoi l’écosystème territorial du Limousin a engendré et préservé dans le temps long de petites et moyennes entreprises d’excellence aujourd’hui rassemblées et labellisées Entreprises du Patrimoine Vivant.

La thèse sera financée par l’Université de Limoges et le FEDER pour une durée de trois ans à compter du 1erseptembre 2019. Elle se déroulera dans le cadre de l’Institut SHS et de l’Ecole Doctorale 612 Humanités (site de Limoges) et au sein du laboratoire d’histoire CRIHAM EA 4270, axe Environnement(s), Territoires, Circulations, sous la direction de Clotilde Druelle-Korn et d’Anne Massoni.

Les candidatures, composées de CV détaillé, lettre de motivation et relevé des notes de M1 et de M2 ou de diplômes équivalents, sont attendues avant le 21 juin 2019. L’audition des candidat.e.s préselectionné.e.s aura lieu le 3 juillet 2019.

 

Description sommaire du projet :

Comment et pourquoi l’écosystème territorial du Limousin a-t-il engendré et préservé dans le temps long de petites et moyennes entreprises d’excellence aujourd’hui rassemblées et labellisées Entreprises du Patrimoine Vivant ?

C’est à cette problématique que le projet doctoral financé par l’Université de Limoges et le FEDER pour une durée de trois ans à compter du 1erseptembre 2019 entend répondre. Il se déroulera dans le cadre de l’Institut SHS et de l’Ecole Doctorale 612 Humanités (site de Limoges) et au sein du laboratoire CRIHAM EA 4270 axe Environnement(s), Territoires, Circulations, sous la direction de Clotilde Druelle-Korn, MCF-HDR Histoire contemporaine et d’Anne Massoni, Professeure.

Le label Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) est un label d’Etat créé en 2005. Il repose sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité, l’ancrage géographique ancien ou la grande notoriété. Les trois départements composant le Limousin se distinguent du reste de la France par une sur-représentation de ces entreprises d’exception disposant de savoir-faire rares dans le domaine de l’artisanat et de l’industrie. Les 52 EPV du Limousin recensées en janvier 2019 sont représentatives des industries créatives participant du patrimoine culturel vivant du territoire (porcelaine, cuir, instruments de musique, etc.). Elles en assurent la promotion en France et à l’international.

Le projet de thèse FEDER associe l’histoire économique, l’histoire des entreprises, du patrimoine et des techniques, la géographie humaine, culturelle et sociale. La thèse devra être réalisée au plus près du terrain, en étroite relation avec les structures régionales aidant les entreprises postulant au label à préparer leurs dossiers (Chambres de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat). Une étude longitudinale mettra tout d’abord en évidence la manière dont les entreprises du Limousin se sont appropriées la démarche du label, l’ont demandé, obtenu ou pas, perdu ou gardé (label d’une durée de 5 ans renouvelable sur instruction d’un nouveau dossier). Elle précisera la dynamique à l’œuvre au sein des organisations et des entreprises pour repérer les éléments permettant de concourir à l’obtention très sélective du label national (30% des dossiers instruits). Dans un second temps, quelques études ciblées sur des entreprises labellisées devraient permettre, au-delà des cas singuliers, de mettre en évidence les types et formes de capital (humain, technique, d’environnement social) et les stratégies territoriales et de marché qui permettent à ces entreprises de s’inscrire au cours du temps dans un processus de distinction.

 

Aucun commentaire

Soyez le premier à donner votre avis.

Poster un Commentaire