Accueil » News » Concours doctoral 2019-2022 Performer en contradiction. Management des tensions dans les organisations alternatives pour le développement durable

 

Concours doctoral 2019-2022 Performer en contradiction. Management des tensions dans les organisations alternatives pour le développement durable

 

Discipline principale: Sciences de gestion
Ecole Doctorale d’Economie Gestion (EDEG) de Montpellier

Ce projet de recherche s’intéresse aux organisations alternatives pour le développement durable définies

comme :

  • Des organisations ayant placé comme « raison d’être » (au cœur de leur mission) des objectifs sociétaux, sociaux et/ou environnementaux. Leur objectif est de produire de la transformation sociétale (Heckscher et al., 2010) et elles représentent une opportunité de bâtir de nouvelles manières de faire ou de s’organiser au profit d’un développement durable (Cheney, 2014). Elles portent une promesse d’émancipation de formes de domination plurielles (Parker et al., 2014) ;
  • Des organisations ayant adopté une gouvernance inclusive, multi-parties prenantes et démocratique. La gouvernance des organisations alternatives peut, ainsi, se définir autour de la recherche d’une co-construction de la production de transformation sociale. En interne et pour ses membres, cela suppose de réfléchir à des mécanismes de gouvernance permettant a minima de garantir un degré élevé d’autonomie, de partager un pouvoir de décision qui ne soit plus centré sur la détention de capital, et de garantir l’égalité de tous et pour tous (Defourny et Nyssens, 2011). En externe, il apparaît nécessaire d’imaginer ces organisations au sein d’un ensemble de communautés où serait garantie une meilleure représentation de différents groupes de parties prenantes (Ayuso et al., 2006).

    Il s’agit d’appréhender ces organisations alternatives pour le développement durable comme des organisations par nature dissonantes (Ashcraft, 2001), en définissant cette dissonance comme un processus performatif et réflexif capable de produire de la transformation sociale (Dorion, 2017). Dans cette perspective, la survenue de tensions devient indispensable au bon fonctionnement de l’organisation, dans la mesure où ces tensions permettent d’atteindre des objectifs stratégiques multiples, c’est-à-dire sociaux, environnementaux et économiques (Malo et al., 2013). En effet, quels que soient les valeurs ou les buts défendus, ces organisations sont traversées par des logiques multiples – qui parfois les dépassent – et qui, de ce fait, leur imposent de s’incarner en contradiction (Smith et al., 2012).

    Les tensions étant l’essence même des organisations alternatives pour le développement durable, les acteurs organisationnels vont ainsi devoir fournir un travail actif, continu et quotidien, pour les gérer (Bjerregaard et Jonasson, 2014). Au niveau de l’organisation, cela reviendrait à développer des manières d’embrasser les tensions en présence et de ne pas nécessairement chercher à les occulter ou à les résoudre (Hahn et al., 2015).

Vous trouverez tout le détail de l’offre en cliquant ci-dessous.

Sujet CD 2019 MANAGEMENT DES TENSIONS DANS LES ORGANISATIONS ALTERNATIVES POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABL

 

Aucun commentaire

Soyez le premier à donner votre avis.

Poster un Commentaire