Accueil » News » Lettre ouverte à Christine Lagarde : « La BCE doit agir sans tarder contre le changement climatique »

 

Lettre ouverte à Christine Lagarde : « La BCE doit agir sans tarder contre le changement climatique »

 

Introduction de l’Institut Veblen :

Dans une lettre ouverte publiée le 28 novembre, 61 organisations (ONG, syndicats, think tanks, associations d’entrepreneurs) et 102 experts français et européens exhortent la nouvelle Présidente de la Banque centrale européenne (BCE) à prendre des actions concrètes et ambitieuses pour lutter contre le changement climatique (voir aussi notre étude et nos propositions sur le sujet).

La lettre a publiée et reprise simultanément dans six journaux européens : Les Echos (France), La Repubblica (Italie), El Païs (Espagne), Tagesspiegel (Allemagne) et NRC Handelsblad (Pays Bas) et NRC Handelsblad (Pays Bas).

 

Chère Christine Lagarde,

En tant que nouvelle Présidente de la Banque centrale européenne vous allez affronter de nombreux défis dans les années à venir, mais le plus crucial d’entre eux sera de déterminer comment la BCE doit lutter contre le changement climatique et accélérer la transition vers la neutralité carbone. Lors de votre audition au Parlement européen, vous avez à juste titre promis de mettre la protection de l’environnement “au coeur de la vision que la BCE a de sa mission“. En tant qu’universitaires, responsables d’organisations de la société civile, entrepreneurs, responsables syndicaux et citoyens engagés en faveur de la lutte contre le changement climatique, nous croyons que la plus puissante institution financière d’Europe ne peut rester passive face à la crise environnementale qui s’annonce.

Le changement climatique met en péril les écosystèmes dont notre survie dépend. Il menace aussi la stabilité financière, l’économie réelle et nos emplois. Il a été estimé que sans effort d’atténuation, les risques physiques liés au changement climatique pourraient amener à des pertes allant jusqu’à 24 000 milliards de dollars d’actifs financiers (Dietz, Bowen et alii, 2016). Pour toutes ces raisons, nous avons besoin d’une réorientation radicale des flux financiers vers une transition socialement juste et bas carbone, et nous n’y parviendront pas si les banques centrales ne poussent pas activement le système financier dans la bonne direction. Une telle transition écologique de la finance facilitera également la création d’emplois dans les secteurs moins émetteurs en carbone.

Nous savons que cette question fait l’objet de discussions parmi les nombreuses banques centrales du réseau pour le verdissement du système financier (NGFS) dont fait partie la BCE. Mais ces discussions avancent bien trop lentement compte tenu de l’urgence de la crise écologique. Nous ne pouvons pas attendre des années pour étudier les risques financiers de long-terme qui sont en jeu ; les banques centrales doivent dès à présent utiliser les outils à leur disposition pour les limiter. De ce point de vue, il est particulièrement choquant que la BCE – au nom de la neutralité de marché – continue d’acheter des actifs émis par des entreprises des secteurs les plus émetteurs de gaz à effet de serre dont les industries fossiles. L’achat de tels actifs soutient un statu quo dangereux et empêche la transition vers la neutralité carbone.

Sans plus tarder, la BCE doit s’engager à éliminer progressivement les actifs fortement émetteurs de ses portefeuilles, à commencer par désinvestir immédiatement des actifs liés au charbon. Sans attendre la “taxonomie verte” développée par la Commission européenne, des critères climatiques doivent déjà être utilisés pour analyser les actifs actuellement éligibles aux opérations monétaires.
Durant la dernière crise financière, les banques centrales n’ont pas manqué d’imagination pour sauver les marchés financiers. Sous votre direction, la BCE devra déployer autant d’inventivité pour répondre aux menaces climatiques, à travers la réinvention de “l’assouplissement quantitatif” et des opérations de refinancement, pour s’assurer que ses interventions bénéficient aux investissements en faveur de la transition écologique.

Inévitablement, vous allez faire face à la résistance idéologique de ceux qui pensent que les banques centrales doivent laisser les politiques climatiques à d’autres et rester “neutres” dans leurs interventions sur les marchés. Il est temps de revisiter ce principe ; si l’on croit comme Nicholas Stern que le changement climatique est le résultat de “la plus grande défaillance de marché que le monde ait connu”, alors l’idée que la politique monétaire doit simplement refléter la structure du marché revient à doubler la défaillance du marché d’une défaillance réglementaire.

D’un autre côté, vous trouverez également de solides appuis. Combattre le changement climatique est un objectif politique majeur de l’UE ; en tant que tel, cela fait partie du mandat de la BCE tel que défini par l’article 127 du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne ; cela a été confirmé à de nombreuses reprises par le Parlement Européen . En outre, la BCE en tant qu’institution de l’UE est légalement liée à l’Accord de Paris sur le Climat. Qu’un doute sur ce point émerge, et vous pouvez être sûre que le Parlement européen – auprès de qui la BCE doit rendre des comptes – vous apportera de plus amples clarifications et orientations sur le rôle que la BCE devrait jouer au sein de la stratégie climatique européenne.

Si vous êtes déterminée à mener la BCE à l’avant-garde du combat contre le changement climatique, vous pouvez compter sur notre soutien pour contribuer à ce débat de manière constructive et démocratique.

Nous vous souhaitons bonne chance et du succès dans cette tâche.

Lire la tribune parue dans les Echos, le 28-11-19

Signatures

Organisations :

1. Secours Catholique – Caritas France
2. Potsdam Institute for Climate Impact Research
3. Finnish Confederation of Professionals (STTK)
4. Greenpeace Netherlands
5. Confédération française démocratique du travail (Cfdt)
6. European Federation of Ethical and Alternative Banks & Financiers (FEBEA)
7. UNI-Europa
8. Stockholm Resilience Centre
9. Finance Watch
10. Institute for Climate economics (I4CE)
11. WWF European Policy Office
12. Fondazione Finanza Etica
13. World Future Council
14. Finanzwende
15. ASUFIN
16. FEPS
17. IPSO ECB Trade Union
18. The Club of Rome
19. Positive Money Europe
20. Veblen Institute for Economic Reforms
21. Centre des Jeunes Dirigeants
22. Greenpeace France
23. Fondation Nicolas Hulot
24. Attac Germany
25. The Shift Project
26. Rethinking Economics
27. Institut Louis Bachelier
28. KEDGE Business School
29. WEED – World Economy, Ecology & Development
30. Attac France
31. AXYLIA
32. 350.org
33. Society for International Development (SID)
34. Fondation Copernic
35. Urgewald
36. Sauvons l’Europe
37. BankTrack
38. Chaire Positive Business – Université Paris Nanterre
39. PowerShift e.V.
40. FISAC/CGIL
41. Sunrise Project
42. Green Economy Coalition
43. SOMO
44. Greentervention
45. The Green New Deal for Europe
46. European Alternatives
47. Réseau Action Climat
48. Fair Finance Institute
49. Federazione degli Organismi Cristiani Servizio Internazionale Volontario (FOCSIV)
50. Monetative e.V.
51. Observatorio de la Deuda en la Globalización
52. Attac Austria
53. Asociación de las Comunidades Autofinanciadas
54. Réseau International de recherche sur les Organisations et le Développement Durable (RIODD)
55. Schutzstation Wattenmeer
56. SDSN France
57. Edgeryders
58. WECF France
59. FISAC/CGIL
60. Banca Etica
61. Amis de la Terre
62. Greenpeace International

Experts individuels :

61. Adam Tooze, Professor, Columbia University, European Institute, USA
62. Adair Turner, Chairman, Energy Transitions Commission & Former Chairman of the UK Financial Services Authority, UK
63. Tim Jackson, Professor, University of Surrey, UK
64. Herman Wijffels, Former CEO at Rabobank, Netherlands
65. Panicos Demetriades, Professor of Financial Economics, University of Leicester, UK
66. Jézabel Couppey-Soubeyran, Professeur, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France
67. Nick Robins, Professor, Grantham Institute on climate change and the Environment, UK
68. Rens van Tilburg, Director, Sustainable Finance Lab, Netherlands
69. Francesco Papadia, Senior Fellow, Bruegel, Belgium
70. Dominique Plihon, Professeur émérite, Université Sorbonne Paris Nord, France
71. Vincent Aussilloux, Head of the Economics Department, France Stratégie, France
72. Benjamin Braun, Senior Researcher, Max Planck Institute for the Study of Societies, Germany
73. Andrew Watt, Macroeconomic Policy Institute (IMK), Germany
74. Miguel Otero-Iglesias, Professor, IE School of Global and Public Affairs, Spain
75. Jacob Funk Kirkegaard, Senior Fellow, PIIE, USA
76. Jacqueline Cramer, Professor & Former Minister of the Environment, Utrecht University, Netherlands
77. Bert de Vries, Prof. em., Utrecht University / SFL, Netherlands
78. Hans Schenk, Emeritus Professor, Utrecht University, Netherlands
79. Dirk Schoenmaker, Professor of Banking and Finance, Erasmus University Rotterdam, Netherlands
80. Rick van der Ploeg, Professor of Economics, University of Oxford, UK
81. Jeroen van den Bergh, Professor of environmental economics, Universitat Autònoma de Barcelona, ICREA & Vrije Universiteit Amsterdam, Spain & The Netherlands
82. Irene van Staveren, Professor of pluralist development economics, Erasmus University Rotterdam, Netherlands
83. Pier Vellinga, chairman of various boards and academic professor, various organisations, Netherlands
84. Lara Lázaro Touza, Lecturer, Universidad Complutense de Madrid, Spain
85. Alain Grandjean, Fondateur, Carbone4, France
86. Mark Blyth, Professor, Brown University, USA
87. Joze Damijan, Professor of Economics, University of Ljubljana, Slovenia
88. Koen Schoors, Professor Economics, Ghent University, Belgium
89. Dirk Ehnts, Technical University of Chemnitz, Germany
90. Eric Lonergan, Economist, UK
91. Sergio Rossi, Professor of Economics, University of Fribourg, Switzerland
92. Henk de Vos, Retired associate professor, Netherlands
93. Hubert Kempf, Professor, Ecole Normale Supérieure Paris Saclay, France
94. Michaël Malquarti, Promoter of a monetary reform and published author on the subject, Switzerland
95. Hugues Chenet, Honorary Senior Research Associate, University College London, France
96. Jean Hetzel, Expert Green Finance, France Nature Environnement, France
97. Nadia Ameli, University College London, UK
98. Yamina Tadjeddine, Professeure de sciences économiques, Université de Lorraine, France
99. Sebastian Diessner, Researcher, European University Institute (EUI), Italy
100. Catherine Karyotis, NEOMA Business School, France
101. Jean Christophe, Carteron, CSR Director, KEDGE BS, France
102. Laurence Le Poder, Associate Professor, Kedge Business School, France
103. Nicolas Mottis, Professor, Ecole Polytechnique, France
104. Tim Foxon, Professor of Sustainability Transitions, SPRU, University of Sussex, UK
105. Luis Reyes, Professor of Finance, Kedge Business School, France
106. Jörg Haas, Head of Division International Politics, Heinrich Böll Stiftung, Germany
107. Frank Van Lerven, Senior researcher, New Economics Foundation
108. Oliver Picek, Senior Economist, Momentum Institut, Austria
109. Irene Monasterolo, Assistant Professor, Climate Economics and Finance, Vienna University of Economics and Business (WU), Austria
110. Denis Dupré, Professor of finance and ethics, Université Grenoble-Alpes, France
111. Philippe Givry, Professor of finance, Kedge Business School, France
112. Paul Dermine, Expert in EMU Law, Maastricht University, Belgium
113. Léo Charles, Maître de conférence, Université Rennes 2, France
114. Regis Marodon, Conseiller finance durable, Agence Française de Développement, France
115. Pierre Cours-Salies, Professeur émérite Sociologie, France
116. Anaïs Henneguelle, Assistant Professor in Economics, Université de Rennes 2, France
117. Léo Malherbe, PhD student, Université de Bordeaux, France
118. Ludovic Suttor-Sorel, Research officer, Finance Watch – TEG member, Belgium
119. Christiane Bernard, CGT, France
120. Johann Walter, Prof. Dr., Westfälische Hochschule Gelsenkirchen (University of Applied Sciences), Germany
121. David Bourghelle, Professor, Lille University, France
122. Enrico Giovannini, Full professor of statistics and economics, University of Rome Tor Vergata, Italy
123. Olivier Gergaud, Professor, Kedge Business School, France
124. Nicoletta Dentico, Director, Health Innovation in Practice (HIP), Italy
125. Lídia Brun Carrasco, Economist, Université Libre de Bruxelles, Spain
126. Claude Calame, Directeur d’études EHESS, ATTAC, France
127. Janie Arneguy, Conseillère Municipale Ensemble, Ensemble, France
128. Carlos Alvarez-Pereira, President, Innaxis Foundation, Spain
129. Matthias Kroll, Chief Economist, World Future Council, Germany
130. Marion Cohen, President, MC Conseil, France
131. Axel Troost, Geschäftsführer, Arbeitsgruppe Alternative Wirtschaftspolitik e.V., Germany
132. Esther Regnier, Doctor, University of Brest, France
133. Nicholas Dorn, Part-time course lecturer, Financial sociologist, Institute of Advanced Legal Studies, London, UK
134. Padraic Kenna, Director, Centre for Housing Law Rights and Policy, Ireland
135. Nicolas Huchet, lecturer, Université de Toulon, France
136. François Chantran, Attac, France
137. Frederique Dejean, Professor, Paris Dauphine PSL, France
138. Marc Lenglet, Associate Professor, NEOMA Business School, France
139. Aurélien Decamps, Associate Professor, KEDGE Business School / Sulitest.org, France
140. Nicolas Rose, Chargé de mission innovation & Référent développement durable, Région Nouvelle-Aquitaine, France
141. Jens van’t Klooster, FWO Postdoctoral Fellow, KU Leuven, Belgium
142. Stephanie Jalabert, Adjunct professor in Management accounting, International University of Monaco, Monaco
143. Pierre Lachaize, Directeur, Innovation Durable Consulting, France
144. Nicolas Postel, Professor of economics, University of Lille, France
145. Dimbi Ramonjy, Associate professor, La Rochelle Business School – Excelia group, France
146. Janina Urban, Research Assistant, Research Institute for Societal Development, Germany
147. Magalie Marais, Associate Professor/Enseignante-Chercheure, Montpellier Business School, France
148. Clément Séhier, IMT Lille-Douai, France
149. Roland Pérez, Professeur (hon.), Université Montpellier, France
150. Morgane Fritz, Associate Professor in Supply Chain Management, La Rochelle Business School – Excelia Group, France

 

Aucun commentaire

Soyez le premier à donner votre avis.

Poster un Commentaire