Accueil » News » Séminaire – Quelle(s) finalité(s) de l’entreprise ? – CHANGEMENT DE DATE – 01/04 – Paris

 

Séminaire – Quelle(s) finalité(s) de l’entreprise ? – CHANGEMENT DE DATE – 01/04 – Paris

 

Quelle(s) finalité(s) de l’entreprise ?

Attention : la séance initialement prévue le 9 mars de 15h à 18h
est reportée au vendredi 1er avril de 10h à 13h

à l’Ecole des Mines (salle Vendôme)
60 boulevard Saint Michel, 75006 Paris

 

Les membres de la Plateforme RSE sont conviés aux cinq séances de ce cycle de séminaires, parrainé par la Plateforme RSE*, mais destiné au-delà, aux praticiens du public ou du privé concernés ou intéressés, pour prendre le temps d’une réflexion plus approfondie sur les enjeux de RSE. Ces séminaires se dérouleront de février à mai et chercheront à résumer l’état des connaissances et des débats scientifiques sur les enjeux majeurs repérés dans l’agenda sur la RSE et à échanger sur ceux-ci.

Deuxième séance du cycle « L’état des savoirs et controverses scientifiques sur les enjeux actuels de la RSE », organisée sous le parrainage de la Plateforme nationale d’actions globales pour la RSE à l’initiative de scientifiques membres du collège « Chercheurs & Développeurs ».

La question de la finalité de l’entreprise est une question récurrente et centrale pour une conception commune de la responsabilité des entreprises. La phrase de l’économiste Milton Friedman (« the social responsibility of business is to increase its profit »), en 1970, est souvent citée alors que son argument, en fait d’ordre juridique plus qu’économique, est contesté par les spécialistes du droit des sociétés. La création des différentes formes légales de sociétés, de même que le paritarisme ou l’intervention du droit (du travail, de la consommation, etc.), ne montre-t-elle pas d’ailleurs que les missions de l’entreprise et ses priorités peuvent être de « natures » variables ?

Certains spécialistes proposent aussi de repenser aujourd’hui ces questions, en particulier : Comment se pose la question de l’objet social de la société commerciale ? Son objet social lui interdit-elle d’avoir des préoccupations extra-financières (sociales/sociétales, environnementales) ? Comment comprendre le cas des sociétés commerciales (dites « à but lucratif ») reconnues d’« utilité sociale » ? Le mandataire social n’est-il tenu qu’à satisfaire les intérêts des actionnaires/associés ? La rédaction actuelle de l’article 1833 du Code civil est-elle satisfaisante ? Comment interpréter « l’intérêt social » de l’entreprise ? Comment définir les rapports et les liens entre la société (personne morale) et l’entreprise ? quelles conditions des synergies peuvent-elles au contraire être favorisées ?

Intervenants

  • Kathia MARTIN-CHENUT, CNRS, équipe RSE de l’UmR DRES – Université de Strasbourg
  • Jean-Pierre CHANTEAU, université Grenoble-Alpes, RIoDD
  • Stéphane VERNAC, université de Picardie

Pour s’inscrire, cliquez ICI.

À l’initiative de scientifiques membres du collège « Chercheurs & Développeurs » :

RIODD, Conférence des Présidents d’Université, Umr 7354 DRS- Equipe RSE

 

Un événement organisé sous le parrainage de :

France Stratégie, Plateforme RSE

 

Aucun commentaire

Soyez le premier à donner votre avis.

Poster un Commentaire