Appel à communications – 84e Congrès de l’ACFAS à Montréal du 9 au 13 mai 2016 – « Des pratiques de conformité à l’éthique : une dynamique nécessaire pour rétablir la confiance dans le monde des affaires et de la finance ! »

Le Groupe international de recherche en éthique financière et fiduciaire le GIREF) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG UQAM) vous invite à participer au colloque n° 473 : « Des pratiques de conformité à l’éthique : une dynamique nécessaire pour rétablir la confiance dans le monde des affaires et de la finance ! » qui se déroulera le jeudi 12 mai 2016 dans le cadre du 84e Congrès de l’ACFAS (Association francophone pour le savoir) à l’Université du Québec à Montréal.

Description des thématiques du colloque

Bulle Internet, « affaire Kerviel », crise des subprimes, paradis fiscaux, conflits d’intérêt, paiements d’importantes sanctions pour conduites illégales, problèmes de l’aléa moral (à l’exemple de certains acteurs financiers qui peuvent prendre des risques excessifs avec l’argent des autres parce qu’ils savent qu’ils seront secourus si leurs propres difficultés entraînent un risque général), les questions  d’éthique, de déontologie et de régulation financière des entreprises et des institutions financières sont, toujours, au coeur du débat public. Malgré les développements historiques et institutionnels, l’instauration de bonnes pratiques de gouvernance et de règles de conduite, la création de postes d’officier de conformité et de déontologues au sein des banques et des entreprises, ces excès n’ont pu être empêchés. Pourquoi ? Les règles déontologiques instituées pourraient pourtant répondre, au moins dans leur contenu, à une exigence éthique des agents. Ces règles s’insèrent même dans les pratiques, mais, elles sont souvent instrumentalisées, voire déjouées, ou diluées dans les modalités de concurrence et dans la quête de réputation. Finalement l’enjeu principal de la conformité pour les professionnels des affaires et de la finance (incluant la microfinance) se présente comme celui de la survie de leurs activités, dont ils ont d’ailleurs la responsabilité du contrôle… Quel rôle donner à l’éthique pour redonner confiance au monde des affaires et de la finance? Les individus qui veulent faire prévaloir l’éthique dans la pratique de leurs affaires financières peuvent-ils le faire ? L’exercice individuel de la vertu peut-il suffire à entraîner le fonctionnement général de la finance ? La logique systémique du fonctionnement de celle-ci ne tend-elle pas, au contraire, à imposer une perte de sens éthique des comportements individuels et collectifs ? Est-ce que certains modèles d’affaires et de gouvernance sont plus propices à développer des pratiques éthiques ? Ce sont les questions soulevées par ce colloque.

Pour soumettre une proposition de communication

Toutes les propositions de communication seront évaluées par le comité scientifique de ce colloque. Elles doivent être déposées sous la forme d’un titre de 180 caractères (espaces compris), d’un résumé de 1500 caractères (espaces inclus) et d’un article de 8000 mots (incluant une bibliographie et les normes de publication décrites ci-dessous) à : 

Veuillez inclure les coordonnées complètes de l’auteur ou des auteurs et indiquer le nom de la personne qui fera la communication.
Le comité scientifique du colloque transmettra une réponse aux auteurs dont la proposition sera retenue, au plus tard le 22 février 2016.

Pour plus d’informations : Appel a communication GIREF ACFAS 2016

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.