Cycle « L’état des savoirs et controverses scientifiques sur les enjeux actuels de la RSE » – Parler ou pas de compétitivité quand on parle de RSE ? – Mercredi 10 février 2016

CHANGEMENT DE DATE
mercredi 1° avril, 15 h (séance du 10 mars reportée) à Paris, Ecole des Mines (salle Vendôme), 60, Bd St Michel, 75006

Les membres de la Plateforme RSE sont conviés aux cinq séances de ce cycle de séminaires, parrainé par la Plateforme RSE, mais destiné au-delà, aux praticiens du public ou du privé concernés ou intéressés, pour prendre le temps d’une réflexion plus approfondie sur les enjeux de RSE. Ces séminaires se dérouleront de février à mai et chercheront à résumer l’état des connaissances et des débats scientifiques sur les enjeux majeurs repérés dans l’agenda sur la RSE et à échanger sur ceux-ci.

Première séance du cycle « L’état des savoirs et controverses scientifiques sur les enjeux actuels de la RSE », organisée sous le parrainage de la Plateforme nationale d’actions globales pour la RSE à l’initiative de scientifiques membres du collège « Chercheurs & Développeurs ».

Alors que la responsabilité financière d’une société à l’égard de ses différents créanciers est définie (Code civil), pourquoi la responsabilité sociale devrait-elle inclure à nouveau cette dimension économique ? Cette question, régulièrement soulevée par les organisations de la société civile, est donc déterminante pour définir la RSE et, au-delà, le développement durable. Mais peut-on les penser indépendamment des contextes concurrentiels dans lesquels les entreprises développent leurs activités ?

Il s’agit donc de mieux apprécier ces contraintes de compétitivité par rapport aux effets économiques des actions RSE sur une entreprise d’une part, et d’autre part par rapport à la problématique de soutenabilité du développement qui, sous des vocabulaires différents, intéresse les sciences sociales – y compris l’économie – depuis plus de deux siècles. En particulier, si un objectif de développement durable dégrade le résultat financier d’une entreprise, quelle priorité choisir alors, et avec quelles limites ? Comment éviter au maximum ces situations de dilemme, et à quelles conditions des synergies peuvent-elles au contraire être favorisées ?

Intervenants :

  • Franck Aggeri (Mines ParisTech, CGS)
  • Nicolas Mottis (ESSEC, école Polytechnique).

Inscription sur invitation uniquement

http://www.strategie.gouv.fr/evenements/parler-de-competitivite-parle-de-rse

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.